Le pôle art, un accueil et des organisateurs chaleureux

Journal du mercredi 11 mai 2022
Au programme du jour : recueil de nouvelles, fusion entre les humains et les insectes, et bien d’autre réjouissances… En ce mercredi 11 mai, au Nouveau festival, nous était proposé par des élèves de tous les lycées des projets artistiques de tous les genres.

Le lycée Nicolas Brémontier nous présentait le projet monté par leur classe du doux nom de : Notaires intimes. L’idée était de réunir dans un petit livre des textes écrits dans différentes langues (du français à l’arabe) sur des objets qui les représenteraient (un chemin ou une boussole par exemple).

Le lycée Gustave Eiffel, lui, présentait un recueil de nouvelles intitulé Moi et l’autre. Ces nouvelles ont été, évidemment, écrites par des élèves, mais aussi par un écrivain du nom de Abdulrahaman Khallouf résidant dans leur lycée. Le recueil se découpe sur trois grands axes : le premier traite de l’immigration, le second imagine une situation dans laquelle un moine bouddhiste et une femme voilée se retrouvent coincés ensemble dans un ascenseur (je vous jure que ce n’est pas le début d’une mauvaise blague), et le troisième imagine notre futur dans cent ans (si toutefois nous en avons un).

Un troisième projet nous venait tout droit du lycée François Magendie, et nous présentait le portrait de différents mots du dictionnaire, de manière tantôt humoristique, tantôt touchante. L’ensemble des portraits est d’ailleurs disponible sur leur compte Instagram (portraits.magendie).

Le quatrième et dernier projet était monté par deux élèves du lycée George Desclaude. Les deux élèves avaient écrit et illustré une nouvelle prenant place dans un monde post-apocalyptique, dans lequel les humains aurait fusionné avec les insectes et les animaux. En plus de cela, les deux autrices en herbe ont organisé un concours, proposant aux participants de dessiner un hybride. Le dessin ayant remporté ce concours sera intégré à l’histoire en tant que personnage.

Les projets proposés sont tous très travaillés et aboutis, et on ne peut que vous conseiller d’y faire un petit tour.