Edition 2021

Référence : NF00001

A sa place…

Une élève de seconde construction bois subit le sexisme de ses camarades, jusqu’à ce que le meneur se retrouve « à sa place » lors d’une sieste cauchemardesque.

il s’agit d’un court-métrage contre le sexisme et le harcèlement réalisé avec la classe de 2BTCB (Technicien Constructeur Bois) du Lycée Professionnel Louise Michel de Ruffec.

Le résumé:

Dans sa classe de 2de Technicien Constructeur Bois, ELLE est la seule fille, isolée dans un groupe de quinze garçons. Ses camarades considèrent qu’elle n’est pas « à sa place ». Pour eux, la construction bois ce n’est pas pour les filles, c’est un métier d’homme. Surtout pour LUI, qui la harcèle sans répit et qui, malgré les réprimandes de leur professeur, incite les autres à faire de même.

Exclu de cours en raison de son comportement, IL se réfugie dans sa chambre d’internat et sombre dans le sommeil. Mais bien vite, ses rêves virent au cauchemar. Dans cet univers parallèle où les rôles sont inversés, il réalise qu’il est bien moins plaisant d’être dans le rôle de la victime quand ELLE joue celui du bourreau. Poursuivi et persécuté, il expérimente alors ce que cela signifie d’être « à sa place ».

À son réveil, tout LUI semble clair et limpide. Il était dans l’erreur. ELLE est et a toujours été « à sa place » dans cette classe et cette filière.

Ce film s’inspire dans sa construction des récits de la série TV classique « The Twilight Zone » (la 4e dimension) où la frontière entre réalité et imaginaire est toujours ténue. Le choix d’utiliser la musique comme seule source sonore met en valeur le jeu des acteurs, de la gestuelle au regard, dont l’expression est exacerbée par le port du masque.